Tendances LMS : socialisation

Qu’entend-t-on par « socialisation » ?

Nous avons vu que l’individualisation de la formation était une condition à sa réussite. Mais individualisation ne signifie pas isolement. L’être humain a besoin de contact pour entretenir sa motivation, consolider ses savoirs, appliquer ses connaissances. Par « socialisation », j’entends « relations avec les autres » au sens large.

Le « social learning » peut être vu comme le développement de connaissances, compétences et attitudes par contact avec les autres (pairs, mentors, experts), dans un cadre numérique, que ce soit en temps réel ou de manière asynchrone. –Marco Kelting, IMC

Lutter contre l’isolement

Il existe diverses manières, plus ou moins dirigistes, de rompre l’isolement de l’apprenant : maintien de sessions en présentiel, tutorat à distance, échanges avec les collaborateurs, support d’experts, etc…

La formation en ligne permet à un apprenant de se former à son rythme, mais elle ne doit pas pour autant l’isoler des autres ! Les fonctions de collaboration sont donc une alternative pour entrer en contact et faire partager les expériences et les savoirs entre participants. –Elodie Primo, MindOnSite

L’e-Learning social devient vraiment une réalité. L’apprentissage informel ou social a toujours eu lieu autour de la machine à café, au bureau, etc… Maintenant, la technologie permet cela au-delà des fuseaux horaires et zones géographiques. –Bas Kramer, Outstart

Le tutorat en ligne est un facteur clé de succès dans le déploiement d’un dispositif de formation en ligne. Quelle que soit la qualité des formations en ligne, l’apprenant est seul face à l’écran. Il doit donc pouvoir contacter facilement une personne compétente s’il a des questions restées sans réponse à l’issue du visionnage de sa formation en ligne. –Eric Malalel, Lynx Online

Communautés et réseaux sociaux

L’explosion des réseaux sociaux grand-public (ex. Facebook, Twitter) a fait naitre l’idée que de tels systèmes pourraient jouer un rôle dans les dispositifs pédagogiques. La réalité oscille entre scepticisme et recherche des bons usages.

Les médias sociaux sont à n’en pas douter l’un des plus importants outils dont nous disposons pour la formation. Ils nous aident à apprendre de la manière la plus naturelle pour nous : en posant une question et en recevant une réponse. Toutefois, ils ne fonctionnent qu’à la condition d’être utilisés de manière adéquate. –Maria van Vlodrop, CertPoint

La plupart des clients sont prudents dans cette démarche qui consiste à intégrer ou à établir des passerelles avec des « socials tools » du type Facebook ou autres. Les réflexions sont parfois très contrastées entre les entreprises et sont souvent le reflet des secteurs d’activité dans lesquels évoluent ces sociétés. –Jean-Pierre Pelé, Technomedia

L’apprentissage social permet d’apprendre à partir de ses pairs. Dans notre plateforme nous fournissons des outils où l’étudiant est mis au centre du processus d’apprentissage tel que les blogs, wikis, journaux, les groupes et l’évaluation par les pairs. L’apprenant n’est plus  passif, mais on l’incite à participer et apporter son opinion activement. –Emmanuel Clemot, Blackboard

e-Tipi permet de constituer une communauté de pratique autour d’un parcours pédagogique. C’est une solution très utile pour poursuivre les échanges au-delà d’une formation (retour d’expérience, mise en pratique, évolution du contenu, veille réglementaire …). Basées sur l’expérience humaine, les communautés de pratiques sont un terrain propice à l’apprentissage informel. –Pierre-Henry Amalric, XPERTeam

Les éditeurs s’attachent à développer des fonctions de réseaux sociaux pour supporter des communautés d’experts, permettant aux apprenants d’acquérir et de partager des connaissances dans un environnement collaboratif. –Erik Finch, SumTotal

Tendances LMS : socialisation