Qu’est-ce qui pousse les organisations à investir dans l’e-Learning ?

Le propre de toute stratégie bien construite est de clairement identifier les objectifs à atteindre avant d’en définir les moyens. La 1ère question à se poser lorsque l’on souhaite investir dans une solution e-Learning est donc POURQUOI ?

Certaines réponses viennent tout de suite à l’esprit, comme la diminution des coûts de formation, argument choc pour convaincre, mais au final rarement le principal bénéfice d’une démarche e-Learning.

Les bénéfices sont donc à chercher ailleurs, notamment dans l’impact réel que l’e-Learning aura sur l’entreprise, sur son fonctionnement. En ce sens, l’e-Learning redistribue les cartes en décloisonnant la formation, en l’intégrant plus fortement à la vie quotidienne des travailleurs. C’est donc de ce coté qu’il faut chercher la principale valeur ajoutée de l’e-Learning. Cela rend le calcul du ROI plus difficile, voire parfois intangible.

Mais surtout, cela a un impact sur la définition de la solution e-Learning, tant dans ses contenus que dans la manière de les distribuer et de gérer la formation.

Limites d’une approche de réduction de coûts

Les promesses d’économies d’échelle grâce au e-Learning sont évidentes. Dans certains cas, le coût d’une formation traditionnelle est lié pour plus de la moitié à aux coûts de logistique : déplacements, locaux, immobilisation du personnel, etc… L’e-Learning a bien sûr un impact positif sur ces dépenses, mais attention :

  • Les coûts réels de l’e-Learning sont généralement sous-estimés, car ils occultent des coûts cachés, très difficiles à mesurer. Si l’on sait évaluer les coûts de développement des contenus ainsi que celui d’une plateforme de formation (LMS), il est plus dur d’intégrer les efforts nécessaires à l’adoption réelle de la solution, à l’adaptation des processus de formation, à l’accompagnement humain nécessaire (gestion, tutorat…).
  • Les besoins en formation augmentent. Plutôt que de contracter les coûts de formation, l’objectif est donc plus souvent de former plus et/ou mieux à coût constant.
  • L’e-Learning est susceptible d’induire d’autres impacts positifs, difficilement mesurables d’un point de vue purement financier, mais pourtant vecteur de valeur ajoutée pour l’entreprise. Il ne faudrait pas passer à coté de ces atouts.

Autres impacts de l’e-Learning

Lorsqu’il est considéré de manière adéquate, l’e-Learning peut permet de répondre à de nombreux enjeux des organisations. Citons quelques exemples :

  • Faire face à la pression concurrentielle, notamment en facilitant et accélérant les changements au sein de l’organisation (évolution des processus, restructurations, sortie de nouveaux produits…), en dynamisant la performance des salariés (formation ciblée et directement applicable) et en favorisant leur polyvalence (donc plus de flexibilité dans la gestion du personnel et des carrières).
  • Miser dans l’humain comme source de valeur pour l’entreprise, en abordant l’e-Learning comme un service offert aux salariés, contribuant à leur donner des outils de travail de qualité, à favoriser leur évolution, à reconnaitre leurs compétences au travers du plans de formation personnalisé, à les rendre responsables et autonomes.
  • Renforcer la cohésion culturelle et la performance du groupe, en partageant des connaissances et en stimulant les relations au delà des frontières géographiques, culturelles, métier, c’est à dire au delà des départements, sites et services de l’entreprise.
  • Renforcer les relations externes (clients, partenaires…), en mutualisant l’accès aux connaissances et expertises de l’entreprise, de manière à renforcer une culture de réseau. Ce principe s’appuie sur le concept d’entreprise étendue.
Qu’est-ce qui pousse les organisations à investir dans l’e-Learning ?