Interview LMS : ExpertusOne

Remarqué par plusieurs analystes du marché américain (classé #1 par e-Learning24/7), Expertus arrive en France ! Cet éditeur de LMS « nouvelle génération » a fait des choix radicaux : 100% cloud, nativement mobile et social, fonctions eCommerce et classe virtuelle intégrées. Une équation fonctionnelle originale qui pourrait bien lui permettre de se faire une place sur le marché français.

Je reçois aujourd’hui Pierre Kergall, Directeur Business Development Europe pour Expertus.

Lire la suite « Interview LMS : ExpertusOne »

Interview LMS : ExpertusOne

S’inspirer des tendances du Webdesign

Le Web, c’est comme la mode : les styles évoluent au fil des ans et au grès des techniques. Il devrait en être de même pour le e-Learning. Rien de moins engageant en effet que de consulter un contenu qui semble avoir été conçu il y a 10 ans (autant dire une éternité à l’échelle du Web).

Voici une très bonne présentation – « Les 10 Tendances Webdesign de 2014 » par Vanksen – dont nombre de tendances sont applicables au e-Learning.

S’inspirer des tendances du Webdesign

xAPI (Experience API) : 10 concepts à connaitre absolument

Après une première publication destinée à présenter les principaux impacts d’Experience API sur notre manière d’envisager la formation (10 bonnes raisons de s’intéresser à xAPI), je vous propose de rentrer dans le concret avec xAPI : 10 concepts à connaitre absolument.

Ces concepts sont les ingrédients de base avec lesquels nous devons nous familiariser avant de pouvoir concevoir de nouvelles solutions pédagogiques grâce à xAPI.

xAPI (Experience API) : 10 concepts à connaitre absolument

10 bonnes raisons de s’intéresser à xAPI (Experience API)

Experience API (Tin Can) a moins d’un an d’existence et l’intérêt pour ce nouveau standard semble croître de mois en mois.

Une première mise à jour de la spécification a été publiée fin 2013 et les efforts se concentrent à présent sur le développement de tests de conformité. De leur coté, plusieurs éditeurs notables (dont Adobe, Articulate et Lectora) ont commencé à adopter xAPI.

J’ai pour ma part expérimenté ce standard pendant plus de 6 mois en développant plusieurs prototypes. Mon retour d’expérience est plutôt positif, même si des zones d’ombrent restent à préciser. J’ai donc voulu partager les résultats de ce travail en ouvrant le site experience-api.fr.

Vous y trouverez dans les semaines à venir une série de publications courtes, ainsi que de nombreuses démonstrations.

Première publication : « Pourquoi faut-il s’intéresser à xAPI ? 10 nouveautés qui vont tout changer ! »

10 bonnes raisons de s’intéresser à xAPI (Experience API)

Vos formations SCORM

A ce jour et encore pour quelques temps, SCORM reste le seul moyen efficace de tracer vos formations e-Learning. Difficile donc de faire l’impasse !

Depuis 2008, j’assure vos formations SCORM et continuerai à le faire en respectant quelques règles d’or :

  • Former tous les acteurs concernés, en premier lieu les concepteurs, auteurs et chefs de projet. Une formation adaptée leur est proposée, axée sur les enjeux et les possibilités pédagogiques, et non sur la technique.
  • Ne pas utiliser SCORM n’importe comment : nous avons le recul nécessaire pour adopter les bons usages et bâtir une stratégie payante. SCORM ne doit pas être vécu comme une contrainte, mais comme un atout pour piloter vos formations.
  • Ménager l’avenir en préparant une transition en douceur vers le futur remplaçant de SCORM : xAPI (Tin Can).

Les programmes que je propose vont de 1 à 4 jours. Ils sont établis sur mesure après un entretien préliminaire. Ils s’appuient sur des 10aines d’exemples et exercices.

Vos formations SCORM

Comment tester vos contenus SCORM ?

Si vous développez des contenus SCORM, vous devez bien sûr vous assurer de leur bon fonctionnement avant livraison et déploiement. Idéalement, vous disposez vous-même d’un accès à la plateforme ciblée, ce qui vous permet d’effectuer vos tests. Mais ce n’est pas toujours le cas.

Quels outils sont alors à votre disposition ? Il y a bien sûr les outils de qualification fournis par ADL mais ils ne sont plus maintenus et à plusieurs égards obsolètes (versions de navigateurs, de Java, etc.).

Heureusement, il existe une plateforme gratuite certifiée SCORM 1.2 et 2004 (la seule), disposant de plusieurs fonctions de test extrêmement pratiques : il s’agit du LMS ILIAS.

Celui-ci permet en effet :

  • La vérification de conformité des packages SCORM que vous importez
  • L’exécution des contenus dans un environnement LMS conforme
  • Le support du séquencement et de la navigation (SCORM 2004) 
  • Le suivi des échanges entre contenu et LMS grâce à une fonction de débogage

Pour en savoir plus : ilias.de.

Comment tester vos contenus SCORM ?

Utiliser SCORM en ménageant l’avenir

Le standard xAPI (Experience API, aussi connu sous le nom de Tin Can) est annoncé comme le successeur de SCORM. Il est donc légitime de se demander s’il faut continuer à utiliser SCORM. Pour l’instant, la réponse est oui car l’adoption d’xAPI n’en est qu’à ses balbutiements. En dehors de cas très spécifiques, vous devez donc continuer à utiliser SCORM, à condition toutefois de prendre quelques précautions…

En effet, SCORM peut être utilisé de bien des manières. Certains usages ont fait leurs preuves, d’autres restent marginaux. Les créateurs d’xAPI ont tenu compte de ce retour d’expérience et la transition de SCORM vers xAPI sera d’autant plus facile que vous aurez conscience de ces tendances.

Paradoxalement, les pratiques à éviter pour faciliter la transition vers xAPI sont celles promues par la version la plus récente de SCORM : SCORM 2004. Il s’agit de la création de parcours constitués de grains très fins, dont l’enchaînement peut être contrôlé par les mécanismes de « séquencement et navigation ».

En effet, l’affichage et le contrôle de tels parcours revient au LMS. Les parcours ainsi développés ne peuvent donc être joués que par votre LMS, ce qui constitue une forte contradiction philosophique avec l’approche d’xAPI qui privilégie l’indépendance entre contenus et LMS. Mieux vaut donc regrouper vos grains fins en grains plus vastes, disposant de leur propre système de navigation interne. Ils gagneront en autonomie.

Bien sûr, on pourra regretter une perte de finesse dans le suivi, puisque le LMS trace la complétion et le temps passé grain par grain. Demandez-vous alors si une telle finesse de suivi est réellement nécessaire, et si oui, souvenez-vous que SCORM offre la possibilité de suivre se qui se passe à l’intérieur d’un grain (utilisation des « objectifs »).

Si vous utilisez des outils de Rapid Learning pour développer vos contenus, la question ne se pose pas puisque ces outils optent généralement pour ce type d’approche, qualifiée de « parcours mono-grain » (mono-SCO pour les techniciens).

Fini donc les grains ultra fins organisés et séquencés par des parcours SCORM. Respectez donc cette règle et la transition vers xAPI en sera facilitée le temps venu…

Utiliser SCORM en ménageant l’avenir

« SCORM Lite », une utilisation « intelligente » de SCORM

Vous le savez surement, SCORM définit certaines règles mais laisse par ailleurs beaucoup de libertés de mise en œuvre. Par exemple, chaque LMS propose ses propres paramétrages, sa propre interface de navigation, ainsi que ses propres rapports de suivi. De la même manière, chaque projet e-Learning a potentiellement ses propres besoins liés à SCORM : paramétrages particuliers et suivi personnalisé notamment.

Dès lors, comment satisfaire aux besoins d’un projet lorsque l’on utilise une plateforme qui a elle aussi ses partis pris ? Réponse : le plus souvent, on ne le fait pas. On bride nos projets pour qu’ils soient réalisables avec la plateforme ciblée. Se faisant, on s’impose les contraintes d’un standard sans bénéficier de ses atouts !

C’est pour éviter ce genre d’écueil qu’a été développé le projet « SCORM Lite », à l’initiative de l’ENAC, rejoint plus tard par Mines ParisTech. En fait, deux projets au départ dissociés mais liés par un même désir : tirer le meilleur parti de SCORM sur une même plateforme : Moodle.

Le lecteur SCORM de Moodle a pour cela dû être écarté car trop rigide et non adapté. Un nouveau lecteur SCORM a été développé, plus simple, plus léger et disposant par ailleurs d’une capacité essentielle : pouvoir être décliné et personnalisé pour chaque projet.

Résultat : un nouveau plugin baptisé « SCORM Lite » qui constitue une base technique à partir de laquelle peuvent être développées des activités SCORM spécifiques : Assessment Path pour l’ENAC, Topaze pour Mines Paritech. Chacune de ces deux activités a été modelée pour répondre à des besoins propres, un reporting dédié notamment.

Plus d’informations sur scormlite.com

« SCORM Lite », une utilisation « intelligente » de SCORM