Tendances LMS : Open Source

L’Open Source sort du gué !

De nombreux LMS Open Source sont issus du monde universitaire où ils sont particulièrement appréciés. Pourtant, leur présence dans les entreprises – PMEs en tête – et dans des institutions réputées sensibles (ex. défense) s’affirme. On voit par ailleurs se développer des logiques d’offres sectorielles (ex. santé).

La plupart de nos clients actuels sont des petites et moyennes entreprises qui choisissent eFront pour ses fonctionnalités orientées business, que l’on trouve habituellement que dans les LMSs très coûteux (par exemple : gestion des domaines, des descriptions de postes, gestion des compétences, analyse d’écart de compétences…). –Athanasios Papagelis, eFront

Un autre cas fréquent est la formation en entreprise. Bien que JoomlaLMS n’offre aucune fonction spécifique à ce domaine, c’est ce pourquoi il est le plus souvent utilisé. Les clients les plus importants que nous ayons sont de grandes entreprises qui forment leurs employés, le plus souvent sur leur intranet. –Elena Butramenko, JoomlaLMS

De grands industriels dans le monde utilisent aussi ILIAS pour la formation et la gestion des connaissances. Et nous sommes bien positionnés dans le secteur militaire grâce à notre conformité SCORM. (…) Mais on voit aussi des PMEs utiliser ILIAS pour organiser leur support des fonctions RH (…). –Matthias Kunkel, ILIAS

Le e-learning se systématise et s’intègre progressivement aux outils de gestion hospitalière et d’imagerie médicale. Dokeos MEDICAL offre à ces professionnels des outils adaptés au raisonnement clinique (apprentissage par cas et fonctionnement par essais et erreurs) ainsi que des outils d’imagerie (tests sur radiographie etc.) et capacité à transformer en 24 heures une conférence basée sur Powerpoint en librairie de webcasts. –Thomas De Praetère, Dokeos

Une crédibilité croissante

L’Open Source bât en brèche les idées reçues en rivalisant avec les solutions commerciales dans plusieurs domaines. Notons par exemple que le côté ouvert des logiciels n’est pas contradictoire avec la notion de sécurité. Par ailleurs, de plus en plus de LMS Open Source obtiennent des certifications relatives au respect des normes e-Learning (SCORM).

C’était la première fois qu’un logiciel Open Source était certifié pour une utilisation sur l’Intranet de l’OTAN. Ce test n’inclut pas seulement l’analyse d’ILIAS en tant que tel, mais de tous les composants logiciels nécessaires à ILIAS. –Matthias Kunkel, ILIAS

En même temps, eFront est devenu le second LMS au monde à supporter de SCORM 2004/4ème édition. –Athanasios Papagelis, eFront

Plusieurs modèles s’affrontent

Le gain en maturité des LMS Open Source n’occulte en revanche pas leur faiblesse : un certain flou sur la propriété des codes sources. Ceci aboutit parfois à l’affrontement de 2 modèles :

  • Un modèle communautaire, centré sur un organisme à but non lucratif propriétaire des codes sources, soutenu par une large communauté de contributeurs volontaires, mais aussi par un réseau de partenaires assurant les prestations commerciales.
  • Un modèle commercial, centré sur une entreprise à but lucratif, parfois propriétaire des codes sources ou d’une partie d’entre eux, assurant la majorité des prestations de service et apportant les garanties associées.

Le projet est né d’une vision différente de l’avenir du logiciel de la part du personnel technique, (…) qui ont pensé que le projet devrait toujours rester à l’écoute de la communauté, incluant « de façon non-exclusive » les organismes clients. Le projet Chamilo vise à assurer la liberté du logiciel sous toutes ses formes, et à encourager les entreprises comme les institutions à collaborer sous un même toit: celui d’une association sans but lucratif. –Yannick Warnier, Chamilo

La demande de nos clients c’est de bénéficier du meilleur des deux mondes : d’une part un produit open source garantie d’une évolution rapide et d’une intelligence partagée pour faire avancer la solution dans le bon sens. D’autre part une garantie sur le résultat. Un prestataire qualifié qui s’engage commercialement sur le fonctionnement de la solution, son évolutivité dans le temps et son intégration avec les systèmes existants. –Thomas De Praetère, Dokeos

Une opportunité pour les éditeurs ?

L’Open Source est parfois considéré par les éditeurs comme une opportunité pour pénétrer le marché. On observe cette tendance chez des ténors du monde logiciel (ex. Oracle avec Open Office, Adobe avec Flex, etc.) mais aussi dans le domaine des LMS.

Le marché des LMSs est très compétitif. Nous avons pensé, avec le temps, que pour faire la différence, nous devions améliorer la visibilité et la qualité du produit. Nous n’avions pas le capital requis pour engager d’importants efforts en marketing. Nous avons pensé qu’une solution Open Source nous aiderait à pénétrer le marché plus rapidement tout en nous permettant d’améliorer le produit dans un scénario gagnant-gagnant entre la société et la communauté. Ce changement de stratégie s’est avéré très efficace. –Athanasios Papagelis, eFront

Tendances LMS : Open Source

2 réflexions sur “Tendances LMS : Open Source

Les commentaires sont fermés.