Interview LMS : eFront

Avant de continuer à interviewer les grands éditeurs de LMS, cette semaine nous faisons une pause avec un LMS Open Source particulièrement intéressant: eFront.

eFront est un de ces LMSs (tout comme Dokeos et Chamilo) qui peut être mis en œuvre très rapidement et qui propose une interface utilisateur simple d’usage. Comme Dokeos, eFront est basé sur un modèle mixte, avec une version Open Source et des versions commerciales, supportées par une société grecque :  Epignosis LTD.

Aujourd’hui, j’accueille Mr Athanasios Papagelis, Directeur Technique chez Epignosis LTD…

Sébastien FRAYSSE (SF) – Pouvez-vous nous donner un bref aperçu de l’histoire d’eFront et nous dire qui est impliqué aujourd’hui dans son développement ?

Athanasios Papagelis (AP) – eFront est développé par une équipe professionnelle, avec une approche guidée par la communauté et centrée sur les clients. Le résultat est un processus itératif avec des cycles de développement courts pour les améliorations du système, suivis de cycles de développement plus importants pour intégrer les fonctions qui nécessitent des changements d’architecture. Nous utilisons plusieurs aspects de la “programmation eXtreme” pour le développement et les procédures de test.

Le développement initial d’eFront a commencé en 2001. A ce moment là nous avions reçu des fonds pour prototyper un outil e-Learning avec diverses caractéristiques avancées comme l’association automatique entre élèves et leçons et des composants d’intelligence artificielle pour faciliter les processus d’apprentissage.

La première version était prête mi-2002 et utilisée dans un projet de l’Union Européenne. Nous avons reçu d’importants retours, plutôt positifs :) et des fonds pour continuer le développement.

Mi-2003, plusieurs nouveaux membres ont rejoint l’équipe initiale de développeurs amenant avec eux des idées neuves. De plus en plus de sociétés ont montré un intérêt à utiliser notre système et ont fourni des retours d’expérience.

Début 2004, nous avons commencé le développement de notre module SCORM. Nous avons aussi ressenti le besoin d’intégrer des outils de collaboration avancés utilisant les nouvelles technologies. Cette tendance nous a amené à intégrer plusieurs outils Web 2.0/AJAX au système.

La version 2 est devenue une réalité début 2005. Nous avons eu une année agitée due à quelques imprévus, mais c’était pour le meilleur.

A partir de mi-2006, nous nous sommes renforcés en produisant une version 2.5 stable, vendant la plateforme à de grandes entreprises en Grèce et améliorant notre standardisation de la programmation. Nous sommes aussi passés à une version multi-langue et une architecture modulaire. Cela nous a amené à la v3, une étape dans le développement de notre système pour viser une audience plus large. Nous avons mobilisé toute nos connaissances, les retours d’expérience, les demandes de fonctionnalités, l’expertise en programmation et en e-Learning que nous avons acquis au fil du temps pour produire cette version.

Mi-2007, nous avons décidé qu’il était temps d’ouvrir les codes sources d’eFront pour permettre des contributions extérieures – cette évolution stratégique nous a aidé à améliorer la qualité du produit et à le faire connaitre dans la communauté de la formation. Dans le même temps, nous avons introduit des solutions verticales spécialisées pour l’éducation, les institutions et les entreprises.

Enfin, en 2010, nous avons lancé la dernière version d’eFront (v3.6) qui a été revue en profondeur pour être plus rapide, plmus simple et supporter un plus grand nombre d’utilisateurs. En même temps, eFront est devenu le second LMS au monde à supporter de SCORM 2004/4ème édition (article de presse). Une brève introduction de la v3.6 est accessible ici.

Actuellement, eFront est une plateforme e-Learning bien connue, supportée par une entreprise dédiée et par une communauté Web active, et vendue au travers d’un réseau de partenaires globaux offrant des services professionnels.

SF – Quels sont les principaux secteurs qui adoptent eFront : éducation, secteur public, petites et moyennes entreprises, grandes entreprises ?

AP – Nous avons une édition dédiée pour chaque audience. La communauté Open Source utilise eFront Community ; c’est la version recommandée pour tous ceux qui ont des besoins de base. Les écoles utilisent eFront Education alors que les entreprises utilisent eFront Enterprise.

Comme vous pouvez l’imaginer, la plupart utilisent eFront Community. Toutefois, nous avons aussi un nombre important d’installations des autres éditions. La plupart de nos clients actuels sont des petites et moyennes entreprises qui choisissent eFront pour ses fonctionnalités orientées business, que l’on trouve habituellement que dans les LMSs très coûteux (par exemple : gestion des domaines, des descriptions de postes, gestion des compétences, analyse d’écart de compétences…).

SF – eFront a été initialement proposé comme produit exclusivement commercial. Pourquoi avez-vous décidé de basculer vers un modèle Open Source ?

AP – Le marché des LMSs est très compétitif. Nous avons pensé, avec le temps, que pour faire la différence, nous devions améliorer la visibilité et la qualité du produit. Nous n’avions pas le capital requis pour engager d’importants efforts en marketing. Nous avons pensé qu’une solution Open Source nous aiderait à pénétrer le marché plus rapidement tout en nous permettant d’améliorer le produit dans un scénario gagnant-gagnant entre la société et la communauté. Ce changement de stratégie s’est avéré très efficace.

SF – Comment va évoluer la version gratuite par rapport aux versions commerciales ? Des fonctionnalités des versions commerciales vont-elles être intégrées à la version gratuite dans l’avenir ?

AP – Les différentes éditions d’eFront vont évoluer de manière organique au fil du temps. A mesure que le système évoluera, des fonctionnalités de la version commerciale seront intégrées à la version communautaire, en s’assurant qu’un équilibre est préservé entre toutes les éditions d’eFront.

Il n’est pas prévu d’abandonner la version communautaire. Au contraire, nous voulons qu’elle soit le choix naturel pour toute personne choisissant un LMS.

SF – Quelles fonctionnalités ou capacités développez-vous ou pensez-vous développer dans l’avenir ?

AP – Nous avons une roadmap très chargée. Nous laissons les gens suggérer de nouvelles fonctionnalités via uservoice. De nombreuses suggestions ont été développées et intégrées au produit.

La version stable actuelle est eFront 3.6.2. L’équipe de développement travaille à des extensions mineures et améliorations de la version 3.6+, pour une mise à jour tous les 2nd vendredis.

En même temps, nous travaillons sur différentes branches de la 3.6.3 qui apporte d’importantes évolutions à l’infrastructure des cours.

Enfin, nous sommes en phase de discussion sur d’importantes extensions de l’architecture pour la v3.7 qui permettra d’accroitre considérablement l’extensibilité du système.

SF – Merci beaucoup Mr Athanasios Papagelis d’avoir répondu à mes questions. Rendez-vous sur le site Web d’eFront pour plus de détails.

Interviews précédentes :

Interview LMS : eFront

Une réflexion sur “Interview LMS : eFront

  1. La plate-forme eFront est distribuée en France par la société e-learning solutions, partenaire français de Epignosis.

    la société e-learning solutions se charge notamment :
    – d’assurer la francisation des menus et termes utilisés par le LMS,
    – de répondre en français (e-mail et tél) aux questions adressées par le public,
    – de proposer des formations et services autour du LMS,
    – de proposer une prestation d’hébergement,
    – de commercialiser les versions Community++, Education et Entreprise sur le territoire français.

    Site Internet consacré à eFront (en français) : http://www.efrontlearning-france.com

Les commentaires sont fermés.