Sortie programmée de Trax LRS

  • LRS
760 507 Sébastien FRAYSSE

C’est officiel, la première version publique de Trax LRS sera publiée en janvier 2019, venant clôturer la phase bêta démarrée un an plus tôt. Une année riche en retours d’expérience, qui m’aura permis de confronter la solution à diverses situations de terrain, mais aussi de mieux cerner les attentes du marché. Voici un petit résumé…

Choix technologiques confirmés

Généralement, on choisit un LRS pour ses fonctions, et non en raison des technologies qu’il utilise. Dans une logique d’écosystème où le LRS n’est qu’une des composantes, on sait d’ailleurs théoriquement mixer les technologies. Et pourtant…

Le choix d’utiliser PHP 7 a été reçu très favorablement, en particulier dans la communauté Open Source (communauté Moodle notamment). En effet, Learning Locker a laissé la place vacante depuis sa version 2. Trax LRS se positionne donc comme le seul LRS Open Source certifié basé sur PHP.

Combiné à MySQL ou MariaDB, c’est la garantie d’une installation simplifiée, les environnements serveur basés sur LAMP étant ce qu’il y a de plus courant à ce jour. Pour les développeurs, PHP reste le choix le plus populaire, ce qui a son importance quand il s’agit de contribuer au projet ou de développer ses propres plugins.

Coté bases de données, les amateurs de PostgreSQL et MongoDB ne sont pas oubliés, même si les regards pour l’avenir se tournent de plus en plus vers MySQL 8, sorti dans le courant de l’année et qui pousse toujours plus loin le concept de base de données hybride (relationnelle + NoSQL).

Quel périmètre fonctionnel ?

La question du périmètre fonctionnel d’un LRS est plus délicate. Les besoins et les approches varient, allant du LRS « pure base de données », jusqu’à l’outil de « Learning Analytics » avancé.

La première approche consiste le plus souvent à coupler le LRS à un outil de BI (Business Intelligence) pour bâtir des tableaux de bord. La seconde repose sur l’intégration de fonctions de reporting au sein même du LRS, solution qui peut elle-même être déclinée en plusieurs scénarios :

  • Bibliothèque de rapports standards ;
  • Système de création dynamique de tableaux de bord ;
  • Développement de tableaux de bord par programmation.

Le choix retenu pour Trax LRS est de proposer un périmètre fonctionnel minimaliste, organisé selon un schéma technique très modulaire permettant de répondre à peu près à n’importe quel scénario. Pour les utilisateurs de Trax LRS qui souhaitent aller au-delà du simple dépôt de traces, cela suppose d’investir dans le développement des fonctionnalités souhaitées (connecteurs, tableaux de bord, etc.), tout du moins tant que la communauté ne répond pas aux besoins.

Je suis conscient que cela peut être un frein pour certains car cette approche limite l’intérêt de Trax LRS en tant que produit « prêt à l’emploi ». Mais cette approche, qui relève finalement plus d’un « framework », offre aussi de multiples opportunités et permet d’élargir le champ des possibles pour tous ceux qui souhaitent bâtir des applications xAPI qui leur ressemblent et qui collent à leur métier.

Autres axes prioritaires

La phase bêta a permis de mettre en évidence plusieurs problématiques cruciales, au premier rang desquelles on trouve :

  • La protection des données personnelles, qui est devenu une priorité pour tous depuis l’entrée en application de la RGPD ;
  • L’utilisation des « profils xAPI » qui est une vraie nécessité pour donner du sens aux données et permettre une réelle interopérabilité ;
  • La sécurisation des échanges, en particulier lorsque les données sont émises directement par un contenu pédagogique.

Un LRS, en tant qu’outil, ne peut répondre seul à ces problématiques. Cela implique des choix stratégiques et la mise en œuvre de solutions adaptées à chaque situation.

Mais la phase bêta a permis d’expérimenter diverses approches sur tous ces sujets et de s’assurer que Trax LRS est structurellement prêt pour répondre à ces problématiques.

En conclusion

En 2018, la phase bêta privée aura permis de faire mûrir le produit, mais aussi une certaine vision du marché qui conditionne le positionnement de la solution. 2019 va s’ouvrir avec la sortie Trax LRS 1.0 en version Open Source, véritable socle technique pour de multiples projets xAPI.

 

Vous avez aimé cet article ?

Pour recevoir les prochaines publications par email, ainsi que des nouvelles du projet Trax LRS, inscrivez-vous :

Sébastien FRAYSSE

xAPI, Trax LRS, Learning Analytics, Moodle, Laravel

Contacter par email

Laisser un commentaire

Sébastien FRAYSSE

xAPI, Trax LRS, Learning Analytics, Moodle, Laravel

Contacter par email