AICC et SCORM répondent-ils aux besoins de vos tests en-ligne ?

Lorsque vous réalisez des tests en-ligne, vous pouvez opter pour un développement conforme aux standards AICC et SCORM (de nombreux outils le permettent) ou bien utiliser les fonctions intégrées de votre plateforme. Ce choix a des conséquences sur le reporting, la sécurité et la pérennité de vos tests…

Suivi basique

Si vos tests ne nécessitent pas un reporting poussé et qu’un score général vous suffit, alors AICC et SCORM devraient vous satisfaire.

La plupart des outils de développement de test le permettent et tous les LMS conformes savent rendre compte d’un score.

Suivi statistique

Si vous souhaitez établir des statistiques sur les réponses aux questions de vos tests (ex. « Pourcentage de bonnes réponses pour une question, tous utilisateurs confondus »), les choses se compliquent.

AICC et SCORM ont prévu cette possibilité en traçant les réponses fournies par les utilisateurs, question par question (on parle d' »interactions » dans le jargon SCORM). Reste à trouver des outils de développement de test qui remontent ces informations au LMS (il y en a). Mais il faut aussi que votre LMS propose ce genre de rapport, ce qui est loin d’être une généralité.

Suivi tuteuré

Si le but de votre reporting est de permettre un meilleur suivi des apprenants (ex. « Voir ce que tel élève a répondu »), alors on commence à toucher aux limites d’AICC et SCORM.

En effet, si AICC et SCORM ont prévu un suivi des réponses fournies par l’apprenant, ils ont fait l’impasse sur la visualisation des résultats, considérant à tord que cela incombait exclusivement au LMS.

Exemple #1 : QCM

Voici le rapport d’un simple QCM, tel qu’il est affiché par la plupart des LMS. L’information est bien présente, mais il faut bien reconnaître qu’elle est difficile à exploiter par un tuteur. Les énoncés et les intitulés des réponses n’apparaissent pas. Certes, SCORM 2004 a amélioré cet aspect mais le résultat n’est toujours pas à la hauteur.

Exemple #2 : questions interactives

Imaginons maintenant un type de question consistant à localiser des points sur une image par simples clics (ex. « Localiser les principales villes sur une carte de France sur une carte »). Le LMS enregistre les coordonnées (X,Y) cliquées par l’apprenant et les indique dans ses rapports. Mais là encore, afficher des paires de valeurs X,Y n’est pas vraiment utile à un tuteur. Une image indiquant les positions cliquées aurait été appréciées, ce que ne permet pas SCORM.

Examens

Si vos tests ont pour but de sanctionner les apprenants (cas des examens), alors il faut savoir une chose. Les tests AICC et SCORM qui s’exécutent dans votre navigateur transmettent au LMS non seulement les réponses fournies par l’élève, mais aussi les bonnes réponses à chaque question.

Un apprenant mal intentionné, qui aurait quelques capacités informatiques et qui agirait sans surveillance, pourrait ainsi découvrir les bonnes réponses. AICC et SCORM ne constituent ainsi pas une solution sécurisée pour vos examens.

Alternatives

La première alternative consiste à utiliser les fonctions d’évaluation de votre LMS (ou de toute autre plateforme spécialisée dans les tests), à condition bien sûr qu’elles répondent à vos besoins fonctionnels et qu’elles permettent de générer des rapports explicites.

Se pose alors la question de la pérennité de vos tests en cas de changement de plateforme. Une solution théorique consiste à respecter le standard « IMS Questions & Tests (QTI) ». Je dis théorique car dans la pratique, un test QTI issu d’une plateforme n’a pas nécessairement le même rendu sur une autre plateforme.

Conclusion

AICC et SCORM répondent-ils aux besoins de vos tests en ligne ?

Réponse : ça dépend…

  • Suivi basique : OUI
  • Suivi statistique : OUI (mais attention aux outils et au LMS)
  • Suivi tuteuré : NON (lacunes de restitution des réponses)
  • Examens : NON (lacunes de sécurité)
AICC et SCORM répondent-ils aux besoins de vos tests en-ligne ?